Voici quelques conseils, trucs et astuces pour écrire un argumentaire téléphonique pour une prospection téléphonique efficace.

  1. Ecrivez votre argumentaire. Pensez ensuite à le lire plusieurs fois à voix haute, les corrections et modifications s’imposeront naturellement. Vous finirez par vous l’approprier, et vous serez ainsi concentré sur l’écoute des réactions du prospect. Enfin, n’hésitez pas à le faire évoluer. Le télémarketing n’est pas une science !
  2. Les mots, la forme. Phrase courte, positive et au présent. L’interlocuteur est dérangé, c’est à vous de lui expliquer rapidement l’objet de votre appel. Soyez percutant et pertinent !
  3. Les mots, le fond. Bannissez les mots vides, les mots trop techniques ou ceux dubitatifs (les fameux « petit, éventuellement, peut être »).
  4. L’accroche où l’objet de l’appel. Pensez aux bénéfices de votre offre pour susciter l’envie de vous recevoir. Plutôt qu’une présentation de vos produits, de vos offres, mettez en avant ce que vous apportez au prospect. Parlez-lui de « lui » et non de « vous » !
  5. La qualification. Quelques questions fermées après l’accroche et la proposition du rendez-vous permettent de déterminer l’intérêt du prospect. Attention, à ne pas transformer cette phase en une étude de marché au détriment de votre premier objectif, la prise de rendez-vous.
  6. Les objections sont naturelles. Listez celles qui vous semblent les plus appropriées et rédigez la réponse adaptée. Je vous rappelle que seul l’heure et le lieu du rendez-vous sont négociables. C’est vous qui dirigez l’entretien, ne laissez pas l’opportunité à votre interlocuteur de reprendre l’avantage.
  7. Soignez la clôture de l’appel, votre prise de congé. Souvenez-vous que votre interlocuteur ne vous connait pas encore (même si le rendez-vous a été pris !). Alors, reformulez et confirmez par mail la prise de rendez-vous.