Pour la forme, donner préférence aux phrases courtes, elles reflètent votre dynamisme. Soyez positif : utiliser des phrases affirmatives, bannissez les mots noirs, les mots vides (bien, parfait, excellent,..). Parlez au présent, le temps de l’action. Et puis, aller droit au but. C’est vous qui avez pris l’initiative de contacter ce prospect, expliquez lui (enfin) pourquoi vous l’avez dérangé.

Passons au fond de votre discours. Comment susciter son intérêt ? Une réponse simple : en lui parlant de lui. Plutôt qu’une présentation de votre offre, de vos produits, songez à mettre en avant son ou ses bénéfices. Même au téléphone les règles du discours commercial s’appliquent !.

A quoi ressemble une accroche réussie ?

  • Elle sera brève, pas de description, ni d’argumentation.
  • Elle sera précise et compréhensible
  • Elle se terminera systématiquement par une proposition de rendez vous précédé dans certains cas d’une phase de qualification avant de re-proposer le fameux rendez vous.

Et maintenant, comment faire ?

Commencer par écrire l’accroche.

Premier test : la lecture à haute voix, des modifications s’imposent : des phrases trop longues, des mots difficiles à prononcer, trop des textes qui compliquent au lieu de simplifier.

Ensuite, passer des premiers appels tests avec d’éventuelles adaptations pour enfin trouver l’Accroche gagnante, celle qui vous donnera le droit d’écouter votre prospect réagir en émettant sa première objection.